L'Edito de la Semaine

Merci pour tout…

Mais fermez la un peu, vouais, même si toutes vos élucubrations, vos analyses profondes, vos conseils avisés, vos états d’âmes noires sont susceptibles de plaire à tout un amalgame de rancuniers notoires et traditionnels, de jaloux, de détracteurs de notre mythique RCT, tout cela commence à dépasser les limites de la bienséance sportive, les confins d’une raison préméditée et sournoise, en un mot occupez-vous plutôt de vos carences rubystiques qui désolent les attentes des vrais supporters, mettez donc du sel et de l’arôme dans la fadeur de vos rengaines, je m’arrête là, il ne faut pas non plus rabâcher sans cesse les vérités premières.

Aujourd’hui et pour probablement quelques jours de plus, notre club n’est pas encore entré totalement dans ses crampons, mais le triple champion d’Europe, le détenteur de tant de Boucliers, n’a rien perdu de sa gloire, de son prestige et de son image, sa réputation est devenue mondiale, planétaire et c’est là notre fierté, notre bonheur tous simple à la manière toulonnaise.

Pour tout cela je veux hurler sur les toits de Besagne ma confiance totale, mes espoirs irréductibles, mes certitudes pour demain, comment veux-tu penser autrement, nous serions reniés par nos ancêtres, honteux devant nos géants, misérables devant nos enfants et surtout nous ne serions pas de la raille du Cours Lafayette, des zazous du Mourillon, des allumés de l’Escaillon, des vrais Z’ACRAU, des ténors du Coupo Santo.

Alors samedi chez les scotiches, guerriers du Pilou-Pilou faites ce que vous pouvez, mais faites le avec le cœur, c’est ça l’important.

Pour maintenant, pour demain, pour bientôt, à nos minots, à nos entraîneurs, à notre RCT et là sûrement, un grand merci pour tout…

Partagez ce sujet