L'Edito de la Semaine

Les vacances, oui mais…

Pas pour tout le monde car le bolide rouge et noir a changé de pilote, de mécaniciens, il parait même qu’un nouveau turbo est à l’essai comme un grand vrombissement qui se mêle au récital méridional, à la chanson mocote de nos ténors du Cours Lafayette, il en fait un de boucan, pire que l’ovation desgourdante qui avait accueilli nos triples champions d’Europe, il pétarade de ses milliers de chevaux qui sont déjà prêts à franchir l’Arc de Triomphe, vé il est déjà parti.

Mais d’un coup, je ne l’entends plus, plus rien, peut-être était-ce un rêve ? Peut-être que l’on en demande tellement que ce n’est pas raisonnable, mais la raison il y a longtemps que nous l’avons planquée dans le couffin qui fait baboye derrière le fenestron de la cave.

Ça y est, elle se prépare cette saison, cette nouvelle épopée, celle qui nous fait des promesses que nous comprenons mieux, celle qui nous parle en toulonnais de la rue Maniaque, dans cette langue qui raconte la grande histoire rouge et noire, celle du Soleil de Besagne, celle du bistro du coin, ce fidèle confident de nos délires.

Et puis, hier tu l’as écoutée, il n’y en avait qu’une, la première cigale branchée sur la transversale des poteaux de Finale, elle était arrivée dans un souffle de mistralet et, peut-être intimidée par un Mayol silencieux et immense, elle n’a pas osé chanter de suite.

Alors supporters impatients, si nous faisions comme elle, même si ça commence à bouillonner dans nos testons, payons nous des vacances méditatives et surtout médiatiques, pas loin du maillot et pas loin de la cocarde.

Mais qu’est-ce que tu dis ? J’ai oublié nos petits, nos bleuets, nos bleus blancs rouges et noirs, je les avais gardés pour le dessert, du champagne, du menu quinze étoiles, ils font comment pour être si bons, quel beau rugby, et au milieu de cette pépinière royale, deux moussis de chez nous, leur dire quoi ?

On est fier et on vous bade, continuez, vous serez nos lendemains enchantés…
 
PS : Adhésions, abonnements, la permanence des Z’ACRAU a mis aussi le turbo, quelle santé !
Et bientôt l’événement mondial au Vallon du Soleil, pense à te faire inscrire, il n’y aura que 2340 places.

Partagez ce sujet