Le climat y est rude et il faudra bien se couvrir, se couvrir d’une veste de bravoure, de chaussettes de voye, d’un pantalon de rage et d’une casquette de gnaque.

Ils nous attendent les héros de l’Hérault, le crampon ferme et l’intention dévastatrice, j’ai comme l’impression que nous n’allons pas leur faire une visite de courtoisie, mais je suis sûr qu’il vaut mieux se les ramasser maintenant.

Alors méfi, d’après mes auteurs préférés et incollables, ils sont en tête sur la liste des favoris pour le titre et celle des plus gros effectifs (bizarrement le RCT a été oublié), j’en connais un paquet qui nous voient déjà à genoux ou alors ils sont tellement petits qu’ils nous arrivent évidemment aux genoux.

C’est vrai qu’en gardant le sérieux bien esquiché entre deux fanions piloutés, les minots vont avoir une belle affaire à conclure et ils auront l’occasion espérée de nous montrer une fois de plus, allez tant pis je le dis, qu’à Toulon … on craint dégun !

Et puis ils ne seront pas soulets, un brave monde pour leur filer la main dans les tribunes, le voisin, il est parti en VTT il y a deux jours et vingt minutes, il est déjà à Valensole.

Le car des Z’ACRAU, 248 supporters en tenant compte d’un pourcentage majorateur calculé d’après la capacité pulmonaire et l’endurance énergétique à gangasser les étendards, tu vois un peu l’expédition, une vraie croisade de la foi rouge et noire, le bolide est presque prêt, il n’y a plus qu’à le peindre à nos couleurs et à faire le plein de bonne humeur et de chansons.

Allez, te casse pas la tronche quoi qu’il se passe, un bonus défensif, une victoire ou un peu moins, ça sera une belle journée car nous savons que les garnements de Lafontan sont sur les dents et c’est le principal …

(Semaine 39)